Catégories
Colonie et centres de vacances

Pourquoi nous ne laisserons pas d’autres personnes élever les enfants

MSNBC a diffusé la promotion suivante Lean Forward : Vous avez vu ça ? Voici ce qu’elle a dit :

Nous devons briser notre espèce d’idée privée que les enfants appartiennent à leurs parents ou que les enfants appartiennent à leur famille et reconnaître que les enfants appartiennent à des communautés entières. Une fois que c’est la responsabilité de tout le monde, et pas seulement celle des ménages, alors nous commençons à faire de meilleurs investissements.

Dire quoi ! ! ! Quand est-ce que c’est devenu la responsabilité de quelqu’un d’autre d’élever mes enfants ?

Ce clip me terrifie parce que j’en vois les ramifications partout où je regarde, pas seulement dans le monde en général, mais dans ma propre communauté, ma propre église, moi-même. Je vois des parents –Je fais partie de ces parents – qui veulent décrocher et faire la sourde oreille, qui supposent que tant que leur enfant se fait transporter à l’école, au groupe de jeunes, au cours de danse et de gymnastique et de natation et de baseball et de football et au camp d’été et à l’école du dimanche et à l’école maternelle et à la garderie et aux programmes parascolaires, ils reçoivent ce dont ils ont besoin. Ils sont instruits et c’est suffisant.

Et puis nous rentrons tous à la maison, enfin, après une journée passée à faire la navette entre un instructeur certifié et un autre, et nous laissons la technologie prendre le dessus. La télévision, les ordinateurs, les jeux vidéo, les tablettes, &amp ; les téléphones portables prennent la place de l’engagement. Pire encore, le contenu de ces appareils est à peine contrôlé. Nous levons les mains. Que pouvons-nous faire ? C’est juste ce qui existe. C’est comme ça que sont les choses des jours.

Pouvons-nous s’il vous plaît arrêter cette folie ?

En tant que parents nous avons le choix. Nous avons le choix d’être à l’écoute, de nous engager, de fixer des limites et de prêter attention et d’assumer la responsabilité des enfants. En tant que chrétiens, ce n’est même pas vraiment un choix, c’est notre appel.

L’année dernière, mon mari et moi avons pris la décision de faire l’école à la maison. Pour notre famille, et surtout pour la personnalité de ma fille, c’était la bonne décision. À bien des égards, ce choix nous a donné beaucoup plus de clarté en ce qui concerne les devoirs en tant que parents. Il n’est plus possible de prétendre que quelqu’un d’autre s’en occupera. La façon dont les enfants tournent, ce qu’ils apprennent et les personnes qu’ils deviennent est toute sur nous.

Je ne crois pas que l’école à la maison soit la bonne décision pour toutes les familles et je n’ai aucun problème à ce que les enfants aillent à l’école. Je sais qu’il y a des tas et des tas d’enseignants merveilleux, incroyables, incroyablement talentueux et extrêmement bienveillants, et que ces enseignants ont un travail très difficile.

Mon problème n’est pas avec les enseignants, mais avec cette notion sociétale croissante selon laquelle envoyer les enfants à l’école ou à l’école du dimanche ou à tout autre nombre d’activités structurées permet en quelque sorte aux parents de s’en sortir. Même le meilleur enseignant ne peut pas donner à un enfant la véritable instruction et la discipline bibliques qui proviennent uniquement d’un parent craignant Dieu. Et franchement, un manque d’instruction et de discipline à la maison fait que ces enseignants qui travaillent dur deviennent encore moins efficaces. Quel cercle vicieux !

Brisons-le, voulez-vous ?

Ensemble, vous et moi et tous les autres parents qui aiment Dieu et craignent pour l’avenir de leurs enfants. À partir d’aujourd’hui, levons-nous et disons nous croyons en la prise de responsabilité personnelle pour les enfants. Ce ne sera pas facile, mais ensemble, nous pouvons faire la différence.

Voici cinq façons concrètes dont nous pouvons tous faire de ce changement une réalité :

Accepter notre rôle

Nous sommes les parents. C’est notre travail d’instruire, de diriger et de discipliner. Les attitudes que les enfants développent sur le bien et le mal, l’argent, le travail acharné, le don et les relations avec les autres viendront de NOUS. Ne présumons pas que quelqu’un d’autre va enseigner aux enfants tout ce qu’ils doivent savoir. Ne supposons pas non plus que si notre enfant présente un comportement problématique ou rencontre des difficultés dans un domaine, quelqu’un d’autre le corrigera. Ce n’est pas à quelqu’un d’autre de régler les problèmes des enfants.

Éteignons les écrans

Limitons le temps que nous laissons aux enfants pour regarder la télévision, jouer à des jeux vidéo ou être sur l’ordinateur, la tablette ou le téléphone portable. Pendant que nous y sommes, fixons et respectons des limites pour nous-mêmes également. Plus important encore, en tant que parents, nous devons filtrer les messages qui nous parviennent. Refusons les émissions de télévision, les jeux vidéo ou tout autre contenu sur écran qui ne correspond pas aux propres valeurs. les enfants auront toute leur vie pour être corrompus par la société. Faisons tout ce que nous pouvons pour les protéger maintenant avant qu’ils ne soient tellement désensibilisés que rien ne les choque.

petite histoire

S’engager à fond

Fournissons un effort massif pour passer le plus de temps possible avec les enfants. Parlons-leur vraiment et découvrons ce qui les fait tiquer. Jouons à des jeux, faisons du vélo, promenons-nous, lisons des livres. Écoutons leurs idées. Apprenez-leur à coudre, tricoter, cuisiner, nettoyer, construire ou réparer des choses. Organisez un stand de limonade ou faites du bénévolat ensemble. Priez ensemble. Nous devons être présents.

De même, nous devons prêter attention et nous engager avec les personnes qui sont en contact avec les enfants. Nous devons parler à leurs enseignants, entraîneurs, instructeurs et responsables de groupes de jeunes. Nous devons prêter attention à leurs leçons et savoir exactement ce qu’ils apprennent de toute personne qui n’est pas nous.

Limiter les influences extérieures

Nous devons être très attentifs aux amis et aux influences de vos enfants, et ne pas craindre de fixer des limites quant aux personnes avec qui ils peuvent passer du temps, aux types d’émissions et de films qu’ils peuvent regarder, au type de vêtements qu’ils peuvent porter, et au type et au nombre d’activités auxquelles ils peuvent participer. Nous ne pouvons pas supposer que parce que nous remplissons l’emploi du temps des enfants, nous remplissons leur esprit.

Il est important que nous soyons conscients de l’importance de ces limites.

Si quelque chose nous met mal à l’aise, nous devons savoir que c’est normal de dire non. Ce n’est pas parce que quelque chose existe, ou parce que tout le monde le fait, que nous devons suivre le mouvement aussi.

Donner l’exemple

Pour inculquer la discipline et la responsabilité personnelle aux enfants, nous devons être prêts à en faire la démonstration dans notre propre vie. C’est probablement la partie la plus difficile. Pour le meilleur ou pour le pire, les enfants sont comme des petites éponges, absorbant tout ce que nous faisons. Si nous voulons qu’ils travaillent dur, nous devons travailler dur. Si nous voulons qu’ils soient gentils, compatissants et attentifs aux autres, nous devons aussi vivre de cette façon.

Je ne me considère pas comme un radical et ceci n’est pas destiné à être une boîte à savon. Après toutes les retombées du jouet, je suis franchement un peu nerveux à l’idée de partager d’autres pensées sur la parentalité. De plus, je suis également coupable de ne pas intervenir quand je le devrais. Mais en fin de compte, cette idée que nous, les parents, devons assumer davantage de responsabilités envers les enfants me tenait à cœur depuis un certain temps. Il a juste fallu ce clip pour finalement m’inciter à un plan d’action.

Etre parent est difficile, le travail le plus difficile que chacun d’entre nous aura jamais. C’est aussi le plus important.

Ne laissons pas le village nous enlever notre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *