Catégories
Beauté et soins du corps

Porter des talons hauts pendant la grossesse : bien ou pas ?

On dit généralement aux femmes de s’abstenir de porter des talons hauts pendant la grossesse. En effet, cela entraîne l’apparition de crampes au mollet et le resserrement des muscles du mollet au fil du temps. L’article suivant met en lumière les conséquences désagréables du port d’une chaussure inadaptée pendant la période où l’on porte un bébé.

La période de maternité est la phase la plus vulnérable et la plus émotive de la vie d’une femme. Ce n’est pas d’elle seule qu’elle doit prendre soin mais aussi de la petite vie qui s’épanouit en elle. Ses mouvements ne sont pas suffisamment restreints mais étroitement surveillés. Cette mesure vise à garantir une grossesse sans danger et un accouchement sans problème. Les chaussures sont les accessoires les plus convoités par les femmes. Il va sans dire que les chaussures à talons hauts se trouvent dans le placard à chaussures de toutes les femmes. Il est évident que les femmes aiment porter des talons hauts, car ces chaussures à la mode donnent de l’assurance aux muscles du mollet et un attrait sexuel à leur démarche. Cependant, une utilisation à long terme peut poser de graves problèmes lorsqu’on porte un bébé, en particulier dans les derniers stades, en raison des changements physiques et hormonaux qui se produisent dans le corps.

Mini talon

Problèmes associés

  • Les muscles du mollet sont constamment placés dans une position raccourcie lors du port régulier de talons hauts pendant la période de gestation.
  • Ces appendices du pied entraînent la divergence latérale du gros orteil connue sous le nom d’oignon.
  • Les talons hauts augmentent la rétention de liquide dans les jambes inférieures et les pieds, provoquant ainsi le gonflement des pieds.
  • Le bas du dos succombe facilement à un déplacement extrême du poids pendant la période de gestation. Le port de talons hauts provoque une douleur atroce, et une douleur dans le haut de la jambe est un inconfort supplémentaire.
  • Pendant la grossesse, des hormones comme la progestérone remplissent la circulation sanguine et relâchent les ligaments du bas du dos et de l’abdomen. Cela permet à l’estomac d’avoir de la place pour se développer. Les mêmes hormones passent dans d’autres zones du corps, comme les chevilles et les pieds. Lorsque les ligaments de la jambe inférieure se relâchent, les pieds peuvent s’élargir, ce qui entraîne une diminution de la force de la cheville. Le port de telles chaussures devient alors plus risqué. Le relâchement des ligaments de la cheville pose le problème de la stabilité. On peut trébucher et tomber à cause de ces talons hauts.
  • Ces appendices plantaires ont tendance à perturber l’équilibre du corps. La posture d’une personne debout sur le sol, avec l’orteil et le talon alignés sur la même ligne, est la posture la plus normale. Cependant, lorsqu’une femme enceinte porte des talons, le centre de gravité est dévié et l’excès de poids est poussé vers la moelle épinière. Or, en tant que telle, une femme enceinte ne supporte pas seulement son propre poids, mais aussi celui de l’enfant. Ainsi, les muscles et les ligaments de son corps s’étirent suffisamment pour accueillir le fœtus en pleine croissance, ce qui entraîne un mal de dos.
  • La douleur du nerf sciatique pendant la période de maternité est une expérience traumatisante. Porter des talons hauts à ce moment-là peut en fait aggraver l’état. Le nerf sciatique est un long nerf qui part du bas du dos, traverse l’arrière des jambes et descend jusqu’aux pieds. Une pression excessive peut être exercée sur ce nerf. Cela peut entraîner de graves complications, notamment des lésions du disque vertébral. Des symptômes tels qu’une sensation de picotement dans les jambes, une sensation de brûlure dans le bas du dos et les fesses, et un engourdissement des jambes sont ressentis lors d’une sciatique. En outre, elle peut également provoquer un gonflement des chevilles.
  • Il est préférable de s’en tenir à des chaussures plates et confortables, jusqu’à l’accouchement. Vous pouvez également envisager de porter des alternatives comme les chaussures compensées et les chaussures à plateforme qui donnent un aspect similaire à celui des talons. Bien sûr, elles sont beaucoup plus confortables et sûres. Continuez à effectuer des exercices de grossesse pendant cette période assaillante pour maintenir votre endurance et vous soulager du mal de dos. Prenez soin de vous et bonne chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *